Nos nouvelles parutions à l 'occasion des 30 ans de Network

1 - World Ballads

1 - World Ballads

Dans notre monde bruyant, les ballades sont des oasis musicales. Nous sommes continuellement entourés de bruits de moteur de toutes sortes, à la télévision, nous sommes confrontés en permanence à des dialogues agaçants assortis d'un vocabulaire de plus en plus pauvre, à de publicités omniprésentes aux slogans martelés soit directement, soit subtilement, à la radio, nous entendons toujours les mêmes tubes formatés, et pour couronner le tout, nous subissons un bruit de fond permanent dont nous ne remarquons vraiment l’absence que lorsque nous nous trouvons sur une île tranquille ou dans le désert.

Les ballades sont une invitation à rêver, à faire des câlins, à somnoler, à fantasmer, à se reposer, à méditer, à flâner à travers les paysages, à échanger avec plaisir des idées et parfois à se laisser aller tout simplement à l'oisiveté.

Musique et émotion : sujet ô combien délicat ! Aucun schéma s'efforçant d’expliquer pourquoi une musique nous touche plus ou moins fortement n’est vraiment satisfaisant. Que ce soit les études neurophysiologiques qui mettent en relation dans le cortex orbitofrontal les processus de traitement de la musique et de la syntaxe avec les évaluations émotionnelles, ou bien les recherches avec des approches biochimiques, psycho-biologiques ou behavioristes, aucune ne donne des résultats satisfaisants. Pas étonnant ! Ce phénomène complexe ne se réduit pas à quelques variables mesurables. Préservons donc ce beau secret ! Ainsi, Gunter Kreutz, dans un essai sur « Musique et émotions » (dans Bruhn, Kopiez Lehman « Musikpsychologie », Reinbek 2008), dans lequel il évalue les différentes approches et découvertes, en arrive à cette conclusion qui nous étonne lorsque nous la lisons : « On peut supposer que la musique produit son plus grand effet quand elle permet aux êtres humains de se réunir en communautés paisibles et de se rencontrer dans des intentions amicales. »

> Lire la suite

2 - Fiesta Balkanica

2 - Fiesta Balkanica

Dans les Balkans, les festivals et les concerts ont une dynamique très spécifique dans laquelle les musiciens et le public entrent très rapidement en contact et s’exaltent mutuellement. Cela aboutit souvent à des moments de véritables extases débridées. Les musiciens présents à cette fête balkanique sont : le groupe panbalkanique Sandy Lopicic Orkestar avec ses trois chanteuses, les « voix magiques » de Bosnie, Serbie et Kosovo, la gypsy queen Esma Redzepova, l’époustouflant orchestre Clejani Express de Roumanie, l’Istanbul Oriental Ensemble dans une nouvelle formation et le « Hot Water Festival » où plus de 50 musiciens roms, normalement en compétition dans le légendaire festival de Guca, jouent ensemble et nous offrent des solos frénétiques.
C’est la fièvre balkanique. Et même si l’un ou l’autre symptôme disparaît, ce virus résistant se propage constamment.

> Lire la suite

3 - Fiesta Tropical

3 - Fiesta Tropical

De la Havane à Rio de Janeiro : « It’s party time. » Tous ceux qui ont voyagé dans les Caraïbes et l’Amérique latine ont remarqué l’importance de la musique dans la vie quotidienne. On entend la musique dans tous les coins, peu importance le lieu et l’heure de la journée. C’est une part essentielle de la vie, en fait un véritable élixir de vie.
Dans cette ambiance de fête, nous sommes accompagnés par : la salsa et le son montuno de Cuba, les cocktails caraïbes de Izaline Calister et son orchestre de Curaçao, le hot soca de Trinidad et Tobago, la champetta criolla de la côte caraïbe colombienne, le samba raggae de Luzinho Veira, Bamba Mel et Jimmy Cliff, les sons chauds de la samba de Paulinho de Viola de Rio de Janeiro et le tango du Sexteto Major de Buenos Aires.

> Lire la suite