Les musiques

Par pays

  • 01 Neda
  • 02 Yossik
  • 03 Hassapo Servico
  • 04 Brunosaure
  • 1-05 Rien dans les poches

Bratsch

Bratsch / Rien dans les poches

Rien dans les poches

Dans l'album Rien dans les poches, les “improvisateurs extraordinaires” (FAZ) donnent libre cours à leur passion pour la musique d'Europe Centrale. Avec une oreille à l'est, l'autre à l'ouest et le regard tourné vers le sud, les Bratsch poursuivent leur voyage à travers les cultures musicales. A l'occasion du vingtième anniversaire de ces rusés de l'acoustique, Network a réalisé un de leur vieux rêve: à Budapest, à Cologne et à Paris, sont nées, dans une ambiance pleine de vie, des rencontres musicales chaleureuses et riches en émotions. En studio, ils ont joué avec d'extraordinaires musiciens comme l'excellent guitariste de “jazz manouche” Angelo Debarre, un héritier de Django Reinhardt, ainsi qu'avec le joueur de ga-dulka, tout en sensibilité et délicatesse, Stanislav Petkov Panayotov (du groupe All Star Orchestra de Bulgarie), les deux joueurs d'instruments à vent de la fanfare tzigane et juive (klezmer) de Paris “Luda Familia”, Serge Rosenberg et Todor Vukmirovicz, le maître-tambour iranien Keyvan Chemirani et l'ensemble Ando Drom de Budapest avec la merveilleuse chanteuse Mitsou. Pour orner la pochette du CD, les admirateurs de Bratsch en Allemagne ont collectioné des pièces d'un pfennig. Tout comme leurs amis, les musiciens tsiganes des Balkans, les Bratsch sont animés par l'énergie du voyage à travers le temps, les régions et les cultures. Le résultat est un superbe arrangement, aussi passionnant que réjouissant, capable de saisir magistralement les multiples facettes des créations musicales d'Europe centrale. Le rembetiko se frotte au blues et les dan-ses roumaines au jazz. Les traditions d'Europe centrale comme la musique klezmer juive sont aussi réveillées à une nouvelle vie comme les racines du “jazz manouche”, rendu célèbre dans le monde entier par Django Reinhardt et Stephane Grapelli. Bratsch chante avec toute son âme les chants grecs et arméniens ainsi que la chanson d'Edith Piaf “Johnny”. Avec beaucoup de sensibilité et des arrangements subtils, ils créent une nouvelle musique acoustique qu'ils qualifient eux-mêmes de “musique rêvée” ou de “folklore imaginaire”. Ils transportent ainsi dans le siècle à venir les traditions musicales marquées par l'improvisation. Ces traditions sont alors confrontées aux nouvelles formes musicales, aux nouvelles sonorités et surtout au flair de la vie urbaine.

<< retour

Autres propositions...

  • Nomades en vol - Bratsch

    Nomades en vol - Bratsch
  • 15 France - Gypsy Music from the Heart of Europe

    15 France - Gypsy Music from the Heart of Europe