Les musiques

Par pays

  • 01 Legend Of Yrch
  • 02 Barocus Raga
  • 03 Geetaturk
  • 04 Rex Virginum
  • 05 Kriti-Baroque

László Hortobágyi

László Hortobágyi / Transglobal & Magic Sounds

Transglobal & Magic Sounds

Le magicien du sound, Lásló Hortobágyi de Budapest, nous entraîne dans un monde fascinant de sons archaiques. Le musicologue, facteur d'orgues, pionnier de l'électronique et excellent musicien de sitar, de tablas et de tout autre instrument à clavier fut très tôt dans sa vie, une sorte de globe-trotter musical. A partir de trésors d'expériences accumulées au cours de nombreux voyages en Orient et en Inde, il a créé sa propre musique du monde tout à fait imaginaire. Il puise pour cela dans son immense bibliothèque des samples qu'il tisse les uns avec les autres avec une adresse magique et une imagination sans limite. Dans ses compositions, il dépasse les frontières de l'espace et du temps, il confronte ensemble des langues et des mondes musicaux. A l'écoute de ses expéditions psycho-musicales dans des continents imaginaires, naissent des images d'un film mythique encore jamais vu. "Ma musique est une fiction musico-sociologique en forme de rituels et de mystères." définit lui-même Lásló Hortobágyi. Un univers de sons enchanteurs dans lesquels se rencontrent dans un dialogue, le sitar indien, le clavecin européen et les chants harmoniques de Tuva, et où encore se retrouvent les chœurs de moines venus de différentes cultures, les flûtes avec le gamelan et des percussions complexes. Il se crée alors une "griserie de sons extrême entre le gamelan et l'électronique expérimentale" (Hifi Vision), on est comme "emporté dans un voyage à travers le temps dans le monde des Derviches. Des chœurs de moines, des chants solos indo-arabes et des voix transformées par l'électronique pénètrent dans les oreilles, reliés à la terre par le rythme hypnotisant de la batterie, de la basse funk et des tablas - avec, ajoutés à tout cela, les puissants accords des grandes orgues ou la trompette d'un éléphant. Après vingt ans de travail de recherches, son monde musical psychédélique devrait enfin s'approcher de la percée" déclare la revue Rolling Stone. Malgré l'enthousiame de la critique (la vénération et presque le culte que lui voue les connaisseurs), ses CD n'ont pas encore jusqu'ici trouvé la diffusion qu'ils auraient mérité. Network a maintenant réunit les plus beaux moments contenus dans six albums pour brosser un portrait de cet artiste unique. Le maquettiste Franz Aumüller a, pour cet évènement, créé des paysages virtuels qui parcourent le livret d'accompagnement comme une fil rouge infini.

<< retour

Autres propositions...

  • Anashid

    Anashid