Les musiques

Par pays

  • 01 (Tasnif) Sham'e Jan
  • 02 Moghadameh Va Avaz
  • 03 (Tasnif) Shekayate Del
  • 04 (Chahar Mezrab) Entezar
  • 05 Saz Va Avaz

Ensemble Dastan & Salhar Aghili

Ensemble Dastan & Salhar Aghili / The Endless OceanEnsemble Dastan & Salhar Aghili / The Endless Ocean

Ajouter au panier de Membran Shop



The Endless Ocean

Dastan est un ensemble parfaitement harmonieux, dans lequel la parenté d’âme et le respect mutuel entre les musiciens se ressentent immédiatement. Dans Dastan, le luth se lamente, le violon pleure et la timbale crie. Le chanteur Salar Aghili, né en 1977 à Téhéran, s’est joint à cet ensemble. Son art de l’interprétation et son articulation toute particulière lui ont valu les dénominations de « douce voix » et de « beau chantant ». Il chante dans la tradition de son maître Ta’rif et du chanteur Shadjarian de réputation mondiale. Dans ce paysage traditionnel où dominent les tonalités du vieux maître, le parfum rafraîchissant de son art du chant très spécifique et très personnel se sent parfaitement. La coopération avec l’Ensemble Dastan a fait naître une sonorité exceptionnelle dans le jardin enchanteur de la musique et de la poésie persane. Les vers du poète Hafis, 14ème siècle s’adaptent à merveille : « Puissent s’accomplir les plaintes des amants du monde : Quelle merveilleuse mélodie, quelle joyeuse sonorité ! »

Quelle merveilleuse mélodie, quelle joyeuse sonorité

Salar Aghili fonda en 1998 le groupe « Raz o Niaz » (Secret et cadeau). Il joue de plusieurs instruments et donne des cours à l’Académie de musique de Téhéran. Il participe à de de nombreux festivals internationaux et entre autres aussi en Allemagne. Très sensible dans le choix de la poésie, il préfère les vers qui s’harmonisent avec le contenu. Cet enregistrement présente des poèmes de grands mystiques : Attar, Rumi, Hafis ainsi que du poète contemporain Sayeh. La douleur et la souffrance sont les thèmes essentiels de Attar, le modèle de Rumi. Dans une mer sans rivages, affligé de douleur, Attar recherche la « lumière de l’esprit » sans craindre de s’éteindre. Il aspire à la fusion de l’âme dans l’éternité divine. Sans souffrance, l’amour est en effet inatteignable. En laissant une grande place à l’improvisation, le chanteur Salar Aghili complète ce texte de Attar avec un deuxième poème du mystique. C’est la recherche de perles dans une mer infinie qu’il faut trouver au-delà de la croyance et de l’incroyance.

<< retour

Autres propositions...

  • Gol-e Behesht

    Gol-e Behesht
  • 03 Iran - Dastgah Chahargah

    03 Iran - Dastgah Chahargah